Syndrome de l’intestin irritable et régime FODMAPs

0 Comments

Ce mardi 20 mai 2019 était organisée à Rennes une formation à destination des professionnels de la nutrition sur la prise en charge du syndrome de l’intestin irritable (SII), autrement identifié sous le terme de « colopathie fonctionnelle », et sur sa prise en charge par la mise en place d’un régime pauvre en FODMAPs (ou Low FODMAPs).

Cette formation, organisée par l’APN35, était l’occasion pour les Diéteticiens venus de Rennes, mais également de toute la Bretagne, d’être formés par Florian Saffer, l’expert national sur le sujet des FODMAPs.

Le Syndrome de l’intestin irritable est une pathologie qui peut devenir chronique et altérer grandement la qualité de vie. On la retrouve chez un grand nombre de nos patients (environ 20% des consultations), et elle se traduit principalement par :

  • des modifications du transit (ralentissement/accélération),
  • des ballonnement,
  • des douleurs spasmodiques.

Mise en place d’un régime Low FODMAPs pour la prise en charge du syndrome de l’intestin irritable

Si l’on ne guérit pas encore de cette pathologie, un des traitements leviers pour l’amélioration du confort de vie est l’alimentation. En effet, des études Australiennes ont démontré que l’exclusion de certains aliments contenant des glucides fermentescibles, appelés FODMAP, (= Fermentable Oligo, Di and Mono-saccharides and Polyols) permettait d’améliorer l’inconfort, les douleurs et les flatulences pour environ 85% des patients traités.

Si vous souffrez d’épisodes de constipation, de diarrhée, de douleurs vives au niveau de l’estomac, de gaz fréquents (>15/j), et que ces symptômes apparaissent dans les 24 à 48h après l’ingestion de certains aliments (voir liste ci-dessous), ou que vous avez exclu certains aliments ne pensant pas les digérer, alors n’hésitez pas à venir consulter.

Nous établirons ensemble un programme de 5 à 6 séances, sur plusieurs semaines, qui permettra d’identifier précisément les aliments qu’il faudra éviter dans VOTRE cas, et les quantités maximales que votre organisme est capable de tolérer.

Les aliments riches en FODMAPs :

Oligosaccharides : blé, orge, seigle, oignons, poireaux, ail, échalote, artichaut, betterave, fenouil, petits pois, chicorée, pistaches, noix de cajou, certaines légumineuses (lentilles, pois chiches…)…

Disaccharides : lait et fromages frais non affinés (le lactose).

Monosaccharides : pomme, poire, mangue, cerises, pastèque, asperge, miel, sirop de glucose-fructose…

Polyols : pomme, poire, pastèque, cerises, abricot, nectarine, pêche, prune, champignons, chou-fleur, chewing-gums et sucreries « sans sucre »…

Categories:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mentions Légales